Saint-Aignan-sur-Cher

(anciennement "Saint-Aignan-en-Berry")

Cartes postales anciennes

 



Ce site est dédié à la mémoire de René Guyonnet,

historien de Saint-Aignan

EXPOSITION

Exposition à la Prévôté


V ues d'ensemble
(cliquez sur la vignette pour voir l'image grand format)

 

    Monuments

Rues et places

  • Le Champ de foire

  • Autre vue du champ de foire

  • Jeux d'enfants d'autrefois

  • La Place de la Paix

  • Autre vue

    La pharmacie n'a disparu que récemment après plus d'un siècle d'existence, remplacée par une pizzeria. La banque était alors une armurerie et la grande quincaillerie de droite est maintenant un restaurant.


  • Baranger. À l'angle de la place, naguère une boulangerie, aujourd'hui un magasin de produits naturels

  • La Place du marché

  • Jour de marché

  • Place du Marché au blé

  • La «Prévôté»
  • Id.
  • Id.
  • Id. en 1944

  • Rue des Fossés (Rue Maurice-Berteaux)
  • La Rue de la Raquette et l'Eglise

  • Autres vues de la Rue de la Raquette

  • La Place de la Raquette

  • La Rue du Four

    On peut voir au bout de la rue un édifice que l'éditeur de la carte postale identifie de manière hasardeuse au Tribunal. Ce magnifique bâtiment, après avoir été dénaturé de toutes les façons possibles, aujourd'hui repris par la municipalité, pourra-t-il être restauré?
    A gauche, le café "A la Pompe Cassée", dont l'enseigne parlante a disparu dans les modernisations des années cinquante, désormais dénommé «Aux cépages». Un peu plus loin "Le Lapin Blanc" (souvenir du tapis-franc portant ce nom dans les Mystères de Paris d'Eugène Sue?), un moment débaptisé, a heureusement retrouvé son nom. On peut voir au-dessus de la porte la branche d'arbre qui identifiait les cabarets au 19e siècle.
  • Id. Détail
  • Id. Détail
  • La Rue du Four en couleurs

  • La Rue Rouget-de-L'Isle, avec la façade du Café des Arts

  • Rue Rouget-de-l'Isle

    On voit ici les nombreux commerces et commerçants de la rue. La pharmacie du carrefour ("Champion" à l'époque) est toujours là.
  • Carrefour de la rue de Cher et de la rue du Pont

    La banderole annonce "Movies every night" ("Cinéma tous les soirs"). Il faut distraire les troupes anglophones qui stationnent à proximité pendant la guerre de 14.
  • La Rue du Pont (autrement animée qu'aujourd'hui!)

  • Autre vue de la Rue du Pont

  • Rue du Pont vers l'ouest

  • Autre vue

  • La Rue du Pont dans les années 50 (rue Paul-Boncour)

  • Les Degrés François Rabelais

        On remarquera que le magasin situé au pied des escaliers de l'Eglise était un marchand de journaux qui faisait aussi cabinet de lecture, ancêtre privé de la bibliothèque municipale. Le propriétaire (M. Godeberge), qui a encore des descendants à Saint-Aignan, était aussi l'éditeur de cette carte postale, moins actif dans ce domaine que la Veuve Rousseau.

  • La Grande Rue (rue Saint-François)

  • La Grande Rue (rue Saint-François). Agrandissement
  • La Grande Rue (en direction du Champ de Foire)

        On distingue sur cette photographie la belle enseigne peinte du XVIIIe siècle, stupidement vandalisée dans les années soixante pour installer une enseigne de magasin d'électro-ménager, depuis disparu, et jamais restaurée depuis.

  • Id. Détail
  • Id. Détail

  • Autre perspective


  • Les élégants devant la boutique du coiffeur
  • La rue St François à la hauteur de l'actuel Café de la Poste

    La pompe visible sur cette photographie avait disparu. Elle (ou sa semblable: il lui manque son couronnement en pointe) est maintenant à nouveau en place. Une autre pompe du même modèle a été placée près de l'entrée de la Bibliothèque municipale, dans la Grand Rue. Les photographies anciennes ne semblent pas montrer de pompe à cet emplacement.
  • La Grand-rue. La Poste est à cette époque à gauche de la Mairie

  • L'Avenue Gambetta

  • L'Avenue Gambetta avec la «Salle de Festins» et de Danse

  • École et avenue à vol d'oiseau
  • Le marché au beurre Place Valmy

  • Le Quai de Valmy

  • Les Quais. Photographie ancienne (Base Mérimée du Ministère de la Culture)

  • Pisse-Vache

  • Le pont de Pisse-Vache

  • La plage et son chantier


  • La Plage

  • La Plage dans les années 50

    La plage aujourd'hui déserte deviendra peut-être un jour un jardin à la mode capable d'attirer les touristes.
  • La Plage en couleurs

  • Les Bords du Cher

  • Une Lavandière
  • Le Cher depuis les prés

  • Le Cher sauvage

  • Les Cochards

  • Le Cher aux Cochards

  • Le Traîne-feuilles

  • La lavandière du Traîne-feuilles

  • Saint-Gennefort

  • Saint-Lazare

    M. Kupfer explique en détail dans son ouvrage (voir des extraits ci-dessous) l'importance des rapports entre Saint-Aignan, Saint-Gennefort et Saint-Lazare -- trois lieux de pèlerinage très étroitement reliés au Moyen-Âge.

Evénements

Visite officielle: un ministre fait un discours à l'Ecole Primaire à l'occasion de la Fête de la Mutualité, 18-19 juillet 1909

La crue de 1910 a laissé des traces dans les mémoires. On voit pourquoi en regardant cette image de la vallée

Jour de fête dans la rue du Pont

La modernité musicale arrive à Saint-Aignan grâe à Roger Guillet, qui animera longtemps les bals de la Plage et tentera d'enseigner la musique aux collégiens:

D'autres vues de Saint-Aignan sont disponibles sur le site (commercial)
www.notrefamille.com

A Paris, dans le Marais, l'ancien Hôtel de Saint-Aignan, magnifiquement restauré, est aujourd'hui le Musée d'histoire du Judaïsme.

 

 

 

Gravures

Quelques dessins tirés d'une brochure de l'entre-deux-guerres

Plan et coupe de la Collégiale par l'architecte Lassus en vue des restaurations du milieu du XIXe siècle.

 

Saint-Aignan site de pèlerinage


The Art of Healing, première étude historique moderne sur les fresques de la crypte de la collégiale. En voici quelques pages.

Détail des fresques de la Crypte
(Note: la reproduction des photographies ci-dessous, retraitées électroniquement, doit faire l'objet d'une demande d'autorisation)







 

À visiter: un site bilingue consacré à l'église de Saint-Aignan


Documents

La généalogie complète de Jean-Jacques Delorme, premier historien de Saint-Aignan, avec divers extraits de ses oeuvres, mis en ligne par l'un de ses actuels descendants.

Tableau héraldique du Duché de Saint-Aignan.

Notice de l'Académie française sur François-Honorat de Beauvilliers, premier duc de Saint-Aignan et personnage considérable du 17e siècle.

Notice de l'Académie française sur Paul-Hippolyte de Beauvilliers, duc de Saint-Aignan.

Le plan de 1780

Saint-Aignan en 1789: Cahier de doléances

Le brevet du curé Meunier en 1790

Les commerçants et notables en 1810

Le plan de 1830

Le cadastre de 1838

Une note du Bulletin monumental de 1838 sur les "Principaux monuments inédits des environs de Saint-Aignan".

Un site historique et technique très complet sur le Canal du Berry

Portrait photographique de Joseph Paul-Boncour, intellectuel, avocat et homme politique-clé de la Troisième république, trop peu connu des Saint-Aignanais, malgré la rue qui porte son nom.

Les ateliers de l'Usine Poit vers 1910

Souvenirs des Cavalcades

Prospectus du Son et Lumière

N'hésitez pas à faire part de vos commentaires

Pour les amateurs de cartes postales: le Musée des Arts et Traditions Populaires,
détenteur de la fabuleuse collection Meillassoux, a mis en ligne un choix de reproductions d'une qualité exceptionnelle. A visiter absolument.

******************************************************

Février 2009: L'ancien couvent des Bernardines détruit dans un incendie.
Ce qui devait arriver est arrivé. Déjà largement dénaturé au XIXe siècle, partiellement occupé mais non entretenu pendant de nombreuses années par l'École privée des Bernardines, laissé pour l'essentiel à l'abandon par ses propriétaires successifs, vandalisé, dégradé, squatté, ce qui restait du couvent cistercien des Dames Bernardines (fondé en 1641), seul témoin monumental d'envergure de l'Ancien Régime à Saint-Aignan avec l'Église et le Château, est maintenant une ruine. La charpente exceptionnelle est partie en fumée. Le classement en 2006 à l'Inventaire des Monuments Historiques n'y a rien fait. Ainsi a disparu un élément majeur du patrimoine historique de la commune, sans parler de la mémoire collective des générations de Saint-Aignanais qui ont fréquenté ces lieux.
Il ne reste désormais du couvent que son histoire:  R. Guyonnet, L'Hôtel-Dieu et le couvent des dames bernardines de Saint-Aignan-en-Berry, Saint-Aignan, 1984,  223 p.



Liens divers

 

Site de l'Office de Tourisme de Saint-Aignan Val du Cher

Mairie de Saint-Aignan

Zooparc de Beauval

À Noyers s/Cher, les amateurs de vins de Touraine ne manqueront pas de rendre visite
à Michel Gouny, également collectionneur de cartes postales qui offre sur son site

quelques échantillons de sa collection.

Living the life in Saint-Aignan

Un blog en anglais très fréquemment alimenté par des résidents Américains de longue date.
Photos remarquables, excellentes recettes, conseils d'excursions dans toute la région.

Saint-Aignan Une suite

Une intéressante série de photos représentant divers lieux pittoresques de la ville

Restaurants:

Avant ou après une visite
de Saint-Aignan, passez au Crépiot!


 

Pizzeria L'Amarena

Le Bacchus

Le Mange-Grenouille

 

L'Embarcadère (ancien Rendez-vous des Pêcheurs)

 

 

 

Who links to my website?